Autre :Je lis essentiellement deux genres de roman : Les romans contemporains (que ce soit des romans dramatiques, romances, des comédies, des romans historiques ou feel-good) et des thrillers psychologiques ou romans policier.

Audrey

Age :  35 ans

Petite présentation J’ai 35 ans, mariée et maman d’un petit garçon de 4 ans. Je baigne dans les livres depuis toute petite. Je gère une petite bibliothèque municipale et en parallèle je co-anime un blog littéraire. Les livres sont omniprésents dans ma vie.

Mon auteur préféré : Eric Emmanuel Schmitt

Mon personnage préféré : Zelda Zonk

Mon genre préféré : Romans contemporains

Mon film préféré : Moulin Rouge

J’aime : Le fromage, la musique et danser avec mon fils

Mon endroit préféré pour lire : Partout !

Si je devais partir sur une île déserte et ne prendre qu’un seul livre, ce serait : Le monde de Sophie de Jostein Gaarder

Les livres que j'ai lus au Club cette saison

Ma note: 3/5 

Un roman frais, divertissant qui saura conquérir les lectrices.

Un mélange réussi où l’auteure nous parle avec sensibilité et humour de nombreux thèmes : stérilité, couple, relations familiales, monde de l’édition. Murielle est en souffrance, et l’auteure sait parfaitement décrire ce mal d’enfant et les répercussions sur son couple. Sans tomber dans le pathos, on comprend les souffrances de Murielle.

En tant que lecteur on ne peut que se réjouir alors lorsque Gallimard lui propose de la publier. On avait bien compris que ses activités de pigistes pour un journal télé ne la satisfaisaient pas. Cela est décrit avec beaucoup d’humour d’ailleurs lorsqu’elle évoque les sujets qu’elle écrit. L’annonce de sa publication est donc une joie, même si Murielle est désarçonnée par cette annonce et par la machine médiatique qui s’emballe.

J’ai bien aimé le parallèle qui est fait avec d’autres personnages. L’opposition avec Cathy sa sœur est très bien décrite par l’auteure. Une sœur mère au foyer, avec un mari fuyant, qui semble gérer sa vie à la perfection et qui pourtant jalouse Murielle. Heureusement elles sauront se retrouver.

J’ai beaucoup aimé une scène au restaurant entre Jérôme et son ami. Les plaintes de ce jeune papa face à celui qui aimerait tant vivre les nuits difficiles, les changes et séances de biberons sont assez cocasses. On sera tous d’accord pour dire que le mari de Cathy est juste horrible, préférant courir que passer du temps avec sa famille et n’hésitant pas à draguer Murielle, la confondant avec son personnage de roman.

Autant d’épreuves pour Murielle qui la feront avancer et donner un nouveau tournant à sa vie. Néanmoins j’ai trouvé son personnage un peu énervant par moments. J’avais envie de lui mettre quelques coups de pied aux fesses pour lui dire de se bouger et de profiter de ce qu’elle vivait. Son mari a été bien patient avec elle, l’accompagnant au mieux, ce qui fait de lui un personnage indispensable au roman. L’humour et la caricature permet aussi à l’auteure de nous dépeindre quelques situations de façon assez justes. Elle y parle des blogs et de la quête aux followers à tout prix, ou encore de la rentrée littéraire et de son emballement médiatique ridicule.