A la une

Première édition en relief des dessins du Petit Prince pour les non-voyants

Par Manon Quinti, le 24.11.2014 à 17h51 (mis à jour le 24.11.2014 à 18h19)

Sur une initiative de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry, l’éditeur Claude Garrandes publie le 9 décembre un livre d’art où des dessins de l’aviateur sont gravés. Un projet qui entre en résonance avec la célèbre citation de l’écrivain :« On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. »

Les éditions Claude Garrandes publient le 9 décembre un livre d’art inédit : des illustrations du Petit Prince sous forme de gravures, pour permettre l’appréhension de l’image par le toucher. Cette édition a pu être réalisée avec le soutien de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse, et avec l’accord des éditions Gallimard et des héritiers. Le texte du célèbre ouvrage d’Antoine Saint-Exupéry a été publié en braille dans toutes les langues, mais ses dessins et aquarelles n’avaient jamais été transcrits en relief.Le livre se compose d’une sélection de 23 illustrations. Chacune des gravures réalisée par René David, est accompagnée d’un extrait du livre en visuel et en braille, traduit en anglais et en français, d’une citation du livre et d’un texte descriptif.L’éditeur niçois Claude Garrandes, par ailleurs artiste, a participé à ce projet à but non lucratif par le biais de son association Arrimage, qui lutte pour rendre l’art accessible, en particulier aux personnes déficientes visuelles. Lui-même non-voyant, il rêvait depuis des années de réaliser ce projet autour du livre de Saint-Exupéry, un des premiers qu’on fait lire aux personnes atteintes de handicap visuel. « Un de mes amis non-voyant ne savait pas qu’il y avait des dessins dans Le Petit Prince », raconte l’éditeur, qui confie vouloir également faire enregistrer ces textes.Ateliers pédagogiques itinérants

Mais la démarche est aussi à destination du grand public. Pour François d’Agay, président de la Fondation, ce livre est un « outil de transmission entre les non-voyants et les voyants », un projet fidèle aux valeurs de Saint-Exupéry, pour qui « il n’est qu’un luxe véritable, et c’est celui des relations humaines ».

Les ventes financeront en partie une exposition itinérante, qui se déplacera tout au long de l’année dans les Bibliothèques municipales à vocation régionale (BMVR). Des ateliers pédagogiques seront organisés pour « initier à la lecture du dessin tactile et au braille les non-voyants comme les voyants », explique Nicolas Delsalle-Mun, secrétaire général de la Fondation, pour qui « c’est un moyen de sensibiliser le grand public au handicap visuel ».

Parmi les 1300 exemplaires tirés, 300 ont été réservés pour des déficients visuels, qui pourront se procurer le livre au prix de 38 euros au lieu de 138 euros. L’ouvrage est vendu sur le site de l’association Arrimage et dans les boutiques du Musée des Lettres et Manuscrits.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.