A la une

Les Chef’s Goutatoo aux Automnales à Genève jusqu’au 16 novembre

131117_automnales_060

Vous êtes venus au Salon du livre de Genève cette année? Alors vous avez dû les rencontrer, les 13 chefs + 1, ainsi que vous avez pu découvrir une petite facette de leurs talents respectifs de cuisiniers!

Et puis il y a leur premier livre,.


 

Découvrons le texte de Marie-Josèphe Raboud:

Seule femme parmi 13 hommes, Enfer ou Paradis ?

Ce livre devait être MON livre, défi lancé par deux éditeurs iconoclastes et un peu fous peut-être, à une épicurieuse invétérée : Recueil de coups de coeur, de coups de gueule, inventaire de belles rencontres, méli-mélo d’émotions, papilles et pupilles en éveil, oreilles en alerte, à l’affût d’un émerveillement, d’une seconde de plaisir pur, un joli mot, une tomate, quelques étincelles captées dans les yeux d’un client ravi ayant reçu son plat comme une offrande, la surprise d’un vrai baiser claqué sur ma joue en remerciement d’une émotion gourmande…

Par paresse ou par générosité, qui sait ? J’ai eu envie de partager ce livre avec mes « compagnons du goût » les Chef’s Goutatoo de Genève, association étonnante par la diversité de ses membres, cuisiniers passionnés au grand coeur réunis une fois par an pour la bonne cause autour du dîner de gala de Frères de nos frères. Leur mot d’ordre, partager et transmettre leur plaisir : le goût avant tout !

Ce livre n’a pas la prétention d’être un livre de cuisine de grand chef, il pourrait être une mise en bouche, une porte entreouverte sur des chaudrons magiques… entrouverte assurément sur d’autres livres, reflets de la créativité culinaire de cette joyeuse équipe.

A travers un questionnaire impromptu et trois recettes mises en images comme des portraits, chacun se dévoile peu ou prou, espérant vous donner envie de découvrir son univers en vous accueillant à sa table.

Marie-Josèphe Raboud

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.