L’événement de cette saison, c’est ce roman inspiré de l’histoire vraie de la femme chargée, par un coup du destin, d’élever celle qui allait devenir reine d’Angleterre.
Vous imaginez une nurse rigide dans la plus pure tradition britannique ? Vous allez être surpris…

  

La Gouvernante de Wendy Holden

À 22 ans, Marion Crawford devient la gouvernante d'Elizabeth et de sa petite soeur Margaret, sans savoir que c'est l'éducation d'une future reine qu'elle tient entre ses mains. (...) Lire la suite

page

LES WINDSOR : soixante-dix ans de scandales et de fascination

En 2022, Elizabeth II célèbrera son jubilé de platine : soixante-dix ans de règne. Une longévité exceptionnelle qui ne suffit pas à expliquer l'aura de la famille royale. Admirés, scrutés, jugés...aimés ? Pourquoi les Windsor exercent-ils sur nous une telle fascination ?

2 juin 1953. Le couronnement de la jeune Elizabeth est le premier événement retransmis mondialement à la télévision. Tout un symbole : l’héritage d’une monarchie ancestrale face à une époque en train de basculer dans la modernité. Deux mondes que tout oppose et qu’Elizabeth va devoir apprendre à concilier au gré des décennies. Le public se passionne pour ces princes et princesses de contes de fées qui finalement lui ressemblent. Adultères, mariages ratés, secrets… Au-delà de l’apparat, presse et médias ne cachent plus rien.

SON DÉFI : concilier tradition et modernité

Concilier ses devoirs et la tradition avec le monde moderne fut le grand défi du règne d’Elizabeth II. La reine a essuyé des tempêtes : des crises politiques, des scandales provoqués par son époux ou sa soeur, la vie sentimentale chaotique de ses enfants, la mort de Lady Diana bien sûr. On lui reproche ses privilèges, sa tour d’ivoire, sa froideur aussi. Mais ce défaut est aussi son atout. Malgré les critiques, malgré les épreuves, Elizabeth est là, imperturbable. Indétrônable. Une longévité qui impose le respect.

La nouvelle génération en plein tourment

On croit les choses apaisées quand le Prince William épouse Kate Middleton en 2011. Un mariage d’amour, sincère, moderne, à mille lieues du couple artificiel formé par Charles et Diana. Pas de vague non plus quand le Prince Harry épouse Meghan Markle, une actrice américaine métisse et divorcée. Le temps des drames serait-il révolu ? Hélas, depuis la fuite de Harry et Meghan de l’autre côté de l’Atlantique et leurs déclarations fracassantes à la télévision américaine, la famille royale est à nouveau dans la tourmente : guerre de princesses, fraternité brisée, accusations de racisme… Même lors de l’enterrement du Prince Philip en avril 2021, toute la presse n’a d’yeux que pour les deux frères. Amis ou ennemis ?

Le succès de la série The Crown a ravivé l’enthousiasme populaire en permettant aux jeunes générations de découvrir les premières décennies du règne d’Elizabeth et d’en montrer toute la complexité. Mais force est de constater que la saga préférée du public est définitivement celle de la vraie vie des Windsor, dont chacun attend impatiemment le prochain épisode…